Quand ce courtier voyou sera enfin viré de l’EU?

Lorsqu’on se lance dans le trading, il est important de bien faire attention, autrement on risque de souscrire pour des offres qui n’en valent pas la peine, ou pire, qui peuvent vous faire perdre de l’argent. Le courtier iForex est l’un de ceux qui font grincer des dents, et pourtant il est encore bel et bien en activité.

Plusieurs plaintes d’utilisateurs

Des traders venant de différents pays ont évoqué dans des forums dans quelle mesure iForex a été une déception pour eux. Les complaintes concernaient essentiellement le fait que le spread promis n’a cessé d’augmenter ; en premier lieu, on promettait un spread de 2 pip sur la parité EUR/USD, puis c’est passé à 3 pip sur le compte démo, et même à 5 pip pour le compte réel.

Les plaintes ne se limitent pas à cela, et on peut mentionner différents soucis comme le fait que la société effectue différentes activités suspectes. Par exemple, vous devez utiliser un mot de passe fourni par la plateforme, qu’il ne vous est pas possible de changer. Celle-ci reste très élusive vis-à-vis des informations qui la concernent, et il est par exemple difficile de vérifier qu’elle existe effectivement depuis 1996 comme elle l’indique, au vu du fait que notamment, son site est assez récent.

Quel avenir pour iForex ?

Actuellement, de nombreuses mesures sont prises par les autorités compétentes dans le monde du trading, comme le MIFID II ou encore l’ESMA. Ces initiatives souhaitent contribuer à un assainissement des marchés, et également permettre les meilleures conditions possibles pour qu’aussi bien les brokers que les traders sortent gagnants des échanges.

Les plateformes comme iForex, qui ne sont pas claires vis-à-vis de leurs activités, mais également qui ne prennent pas en considération leur clientèle, sont ainsi dans la ligne de mire de l’Union Européenne. À moins d’apporter des changements majeurs à leurs services, les plateformes comme iForex sont destinées à mettre la clé sous la porte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *